« Le Défi du Scorff », ce nouveau rendez-vous sportif, porte bien son nom. Mais au sortir du week-end, Macadam l’a relevé et surtout réussi. Sur le domaine de Saint-Urchaud, pas moins de trois rendez-vous ont rassemblé des centaines de sportifs et de nombreux spectateurs et/ou supporters dans une ambiance très festive et bon enfant. Les traits certes un peu tirés mais sourire aux lèvres, le président de l’association, Jean-Christophe Péron, déclarait : « C’est une satisfaction totale, avec des moments de partage et des émotions ».

Ils ont été, samedi matin, 17 équipes de six concurrents à s’élancer dans le premier 24 heures trail en relais. Une boucle de 5 kilomètres à parcourir le maximum de fois. Et au final 310 kilomètres ont été parcourus par la formation exclusivement masculine de « La Joie de courir Plabennec », qui finit première. La deuxième équipe est La Team Potes, de Quéven, et la troisième, les « Forest Gump » également de Quéven. Les jambes des coureurs se souviendront durant quelques jours de la montée appelée la « Kidéglingue ».

Pour l’autre temps fort, les Foulées du Scorff, ils ont été 215 à franchir la ligne d’arrivée de ce 8 kilomètres, samedi en toute fin d’après-midi. Une distance raccourcie et un nouveau parcours pour cette 22e édition qui, sans atteindre les précédentes participations, satisfait les organisateurs. Mais ce qui comble sans doute le président, c’est le succès des Kids Trails. Alors que d’habitude, ils étaient une quarantaine à s’engager sur cette animation gratuite, ils ont été 90 enfants sur les quatre distances.

La question du retour dès 2020
Si à l’origine, ce défi du Scorff devait être bisannuel et éventuellement alterner avec la région de Brest, aujourd’hui, Jean -Christophe Péron ne le cache pas : « La question se pose d’une organisation annuelle. Tout cela sera à voir avec l’ensemble des membres de Macadam mais nous sommes prêts à revenir dès 2020 ». Et ceci d’autant plus que les organisateurs, qui ont su rassembler une centaine de bénévoles, ont eu des encouragements de tous les concurrents. « Il y a une réelle attente. On a réussi à faire un rendez-vous populaire qui rassemble compétiteurs et simple coureurs avec, au final, malheureusement, trois entorses à déplorer. On ne peut être que satisfait et prêt à revenir sur un site qui s’y prête parfaitement », soulignait Jean-Christophe Péron.

24 h trails le debrief samedi matin avant le départ